L'actualité des Musiques Actuelles

Enquête nationale sur la suppression des contrats aidés

Menaces sur l'action et les emplois culturels locaux : 75% des associations artistiques et culturelles concernées mises en danger par la suppression des contrats aidés.

Enquête nationale sur la suppression des contrats aidés

Dans les compagnies, équipes artistiques, festivals, lieux, écoles..., dans la diversité des associations culturelles, le gel des contrats aidés annoncé en août dernier menace directement les emplois et les activités des structures artistiques et culturelles sur l'ensemble du territoire français.

L'UFISC et ses organisations membres ont demandé le déblocage du dispositif et une concertation élargie sur ces dispositifs. C'est pourquoi, avec plusieurs partenaires, ils ont lancé une enquête flash pour dresser un état des lieux de la situation et mesurer les impacts des choix politiques actuels, les analyser et réagir.

Ils proposent à l'ensemble des participants, réseaux et acteurs de poursuivre la méthodologie d'observation participative et partagée avec un temps d'analyse et de réflexion plus approfondi sur l'observation et l'évaluation de la politique des contrats aidés en janvier 2018. Ces politiques, qui ont plus de trente ans d'expériences[1], restent peu évaluées dans le champ culturel, alors que différentes analyses témoignent des capacités de pérennisation d'emplois, de construction de parcours d'insertion professionnelle pour des publics variés (jeunes aux seniors, diplômés au moins formés, travailleurs précaires, reconversion...), et de développement des projets artistiques et culturels non lucratifs et d'utilité sociale sur les territoires.

L'enquête ne s'est pas voulue représentative. Elle sonne l'alerte auprès du gouvernement. Car force est de constater, toutes précautions gardées, que si on transpose ce résultat aux 35 000 associations employeurs culturelles, ce sont des milliers de structures mises en danger. Si rien n'est fait, ce sont plusieurs milliers d'emplois supprimés dès 2017.

Le secteur culturel d'économie solidaire, à buts autres que lucratifs, a fait la preuve de sa capacité à favoriser la diversité artistique et culturelle, à développer de l'utilité sociale, à créer de l'emploi local et à le pérenniser. Il est urgent de stopper la destruction programmée des initiatives associatives et du tissu culturel.

Ils appellent à un moratoire sur le gel des contrats aidés et à des mesures adaptées et volontaristes pour 2017 et 2018. Ils demandent d'urgence des mesures d'aides à l'emploi associatif et culturel adaptées, la mise en place de processus de coconstruction et de co-évaluation de ces politiques associées à un développement des financements publics pour les structures culturelles d'utilité sociale et plus largement l'ensemble du tissu associatif.

 

+ Des mobilisations de plus en plus nombreuses s'organisent pour défendre les 150 000 emplois aidés supprimés dès 2017, et les 110 000 supplémentaies dont la suppression est à venir en 2018 : en savoir plus

 

[1]Dares Analyses 2017-021 - Les contrats aidés : quels objectifs, quel bilan ?

28/11/2017

Agenda

PROCHAINS CONCERTS



Plus de concerts

Offres d'emploi des musiques actuelles

Consulter

replica watches

Suivez-nous

Espace Adhérents

Se connecter